HISTOIRE MILITAIRE DE RAATE

Les batailles décisives de la Guerre d’Hiver (30/11/1939 – 13/3/1940) ont été combattues à Suomussalmi entre le 30/11/1939 et le 10/1/1940. Un nombre de petites batailles ont été combattues plus tard près de la frontière, le plus notable de qui était l’attaque sur Raate à l’anniversaire de l’armée rouge entre 21/2 et 23/2/1940. La zone de guerre comprenait presque la totalité de Suomussalmi de l’est, principalement les routes Juntusranta-Kiannanniemi-central Suomussalmi-Raate.

 

Après que les forces finlandaises ont obtenu une position avantageuse dans les batailles au nord du centre-ville, le lieutenant général Siilasvuo a concentré toutes les ressources disponibles sur la route de Raate, qui était sous contrôle soviétique,

de Kuomanjoki à Likoharju. La majorité des troupes soviétiques étaient placées autour de Haukila.

 

La stratégie de Siilasvuo était simple et précise : il fallait couper la connexion des Soviétiques avec la frontière, répartir leurs forces en petits groupes et détruire les poches de troupes qui en résultent.  Afin de réaliser ce plan, une route a été établie sur la glace entre les lacs Alanteenjärvi et Vuokkijärvi. Cette route a été utilisée pour déplacer des troupes et les garder bien entretenus.

 

L’attaque de Siilasvuo a commencé au début de 1940. Cette attaque s’est concentrée principalement sur Haukila, du Sud et du Nord. Les Finlandais ont réussi à couper l’est de Raate Road de Haukila. Les troupes soviétiques situées au sud-ouest de Haukila, à Sanginlampi et près de la route de Kumho à Eskola, ont été détruites en même temps. Les Soviétiques qui restaient passifs dans leurs positions, allaient être arrêtés dans les régions de Haukila, Karila, Tyynelä et Mattila.

 

Les batailles décisives de Raate ont commencé le 5/1/1940. Une compagnie de soldats finlandais a attaqué la route dans la zone de la patrouille de Raate. À l’ouest, un bataillon de Finlandais a attaqué Likoharju, qui ne serait vaincu qu’après plusieurs tentatives.

 

Le pont de Purasjoki a été détruit le lendemain. Le même temps, les troupes de Siilasjoki ont également attaqué les régions de Kokkojärvi et de Teerinen Isthmus. Toutes ces batailles ont contribué à la victoire finlandaise, qui a été obtenue à Haukila, où les troupes soviétiques ont finalement été détruites.

 

Trois régiments de la 44e division de l’armée rouge étaient concentrés sur une très petite zone. Avec la route coupée vers l’est, les troupes soviétiques étaient pratiquement acculées. Le seul point faible était dans la direction de Puras, mais même cela a été bientôt renforcé. Des batailles violentes pour détruire les poches de Haukila et autour de Raate ont eu lieu entre 5/1/ et 7/1/1940.

 

La seule tâche qui restait était de nettoyer la régionet, le soir du 10/1/1940, la bataille de Suomussalmi a été terminée. L’avancée de l’Union Soviétique vers l’Ouest avait échoué.

 

Après cela, seules quelques patrouilles et accrochages ont eu lieu à Suomussalmi, la plus importante desqueles a été une attaque contre Raate par trois bataillons soviétiques lors de l’anniversaire de l’Armée rouge, le 21/2/ – 23/2/1940. La plupart des forces de Siilasvuo ont été transférées à Kuhmo et Laatokka-Carélie, où ils ont fait face à d’autres batailles féroces.

 

La traité de paix de Moscou est entrée en vigueur le 13/3/1940 à 11h00. Le passage frontalier à Suomussalmi est resté inchangé. Les deux parties comptaient des pertes considérables: les divisions soviétiques ont perdu environ 23 000 hommes et les Finlandais environ 800 hommes.